Daddy issues…Quand l’amour est un parcours du combattant.

20171119_145521

C’est amusant ce que ce qui devait être un petit truc pour se nourrir des left-over de la saint Valentin est devenu une montagne qui transforme ma vie. On se souvient donc que dans la vidéo du 14, je vous disais comment vous brancher sur l’égrégore de la saint Valentin. Eh bien voici la suite en vidéo que vous trouverez en accompagnement de cet article et une analyse un peu plus poussée des effets qui continuent de se produire.

 

Le premier jour c’était le jour de la saint Valentin précisément. J’ai été contactée et ma réaction a automatiquement été la méfiance, la prudence par conséquent j’ai créé une distance. On pourrait trouver ça normal. %ais pour la personne que je suis qui travaille sur l’ouverture et l’accueil de chaque circonstance de la vie sans jugement et sans peur, ce n’est pas très glorieux !

J’ai eu peur. Attention je sais faire la distinction entre un coureur de visas, un pénis en peine de voyeuse et simplement un gars qui va à la pêche quand bobonne est en vacances avec les enfants. Donc je ne parle pas de ce genre d’hommes.  Arrière manants !

Je parle d’hommes tout à fait identifiables, ouverts et relativement normaux. (Si on peut dire ça d’un humain).  C’est ce qui fait que je me suis interrogé sur ma réaction primaire.

 

téléchargement (5)

La réaction secondaire fut de me confier à la sphère copains-copines. Et là aussi, des réactions très intéressantes. On était en plein Bridget Jones !

  • Méfiance

« Attention, c’est louche. Je le sens pas ce mec ! Et puis chatter= danger ! Jette-le !»

  • Une pointe d’envie ?!

C’est d’abord un silence, met un siècle à me répondre. Quand enfin la réponse arrive, elle sent la suspicion à plein nez. Voilà une personne qui pense que je ne suis pas digne d’attirer l’attention d’un homme, beau de surcroit. (Ce qui fait que j’en ai appris beaucoup sur cet*te ami*ie ce jour-là : Message à moi-même, ne pas tenir compte de son opinion).

  • La positivité

« De toute façon si tu ne tentes rien tu ne sauras jamais ! Tu ne risques rien, tu es chez toi à l’abris ! Fais toi plaisir ma chérie ! Ne t’intéresse pas à ce que ça peut devenir ! Sois dans le NOW (elle appuie sur le mot) avec toute la joie de la nouveauté et la surprise que ça apporte ! » C’est une délicieuse amie. J’aurais aimé suivre son conseil dare-dare. Mais j’ai eu les chocottes et j’ai un peu mis les monsieurs sur messagerie en attendant … Je ne sais quoi.

  • Le bon sens

« Dis-lui tout simplement ! S’il n’arrive pas à comprendre que tu as besoin d’aller à ton allure, tu le nextes. Ne te fous pas la pression. Fais les choses selon toi. » C’est ce que j’ai fait… Une fois que j’ai eu le courage de prendre le risque de démarrer quelque chose. Chose indistincte et polymorphe. Peut-être qui n’a rien à voir avec l’amour et tout avec ma capacité de recevoir globalement.

Fin de la parenthèse copains/copines, je me retrouvais avec moi et les messages qui s’affichaient sur mon téléphone. Paralysée.

Angels We

Ma troisième réaction, interroger mon passé.

Et pour cause ! Un peu de bio ne fait jamais de mal.

Je n’ai pas eu un exemple fabuleux en matière d’homme dans mon enfance. Le spèctre de l’homme  en la personne de mon père. Comment dire… Le jour où il a imposé une deuxième épouse non comprise dans le contrat matrimoniale, il avait décidé de mon destin. Puis par la suite, il m’a abandonné pour aller vivre en Afrique avec sa nouvelle épouse et leurs enfants, resurgissant dans ma vie quand sa lui convenait. Bref j’avais devenu ce qu’on appelle une femme with « daddy issues » « Des problèmes de paternité ».

Daddy issues ?

Oui les femmes avec daddy issues ont des relations un peu stéréotypées avce les hommes.

1- Elle attirent se mettent en couple avec des hommes qui les maltraitent, les trompent, et les abandonnent.

2- Elle n’ont aucune notion de leur valeur en tant que personnes et se donnent eau premier homme  qui leur fait miroiter une chaumière et deux cœur.

3 -Elle sont très demandeuses d’attention et juste chiantes à vivre.Eh oui !

Been there, done that, got the mug!”

Je suis passée par 1, ai vécu 2 et j’ai le timbre du 3 sur mon passeport de la vie !

Je me suis relevée.

 

Comment ?

J’ai eu le privilège de passer quelques mois avance mon père un an avant qu’il se fasse tuer. Nous avons discuté, mis les choses à plat. Il m’a demandé pardon. J’ai pardonné. Il m’a écrit une très belle lettre qui nettoie toute cette fange. Ve fut le premier pas. Le second on le devine c’est l’éveil de ma vie spirituelle. Je ne fais pas de prosélytisme. Mais ça m’a aidé à retrouver la force de m’affirmer et de ne pas avoir besoin du regard d’un homme pour me sentir valorisée. J’ai retrouvé l’estime de ma vie, de ma personne et de mes projets.

images (21)

Alors pourquoi ce petit truc a-t-il réveillé ça ?

C’est en fait quelque chose de très positif. Comme le luminol qu’on utilise sur les scènes de crime pour révéler le sang caché. Tout ça me permet de constater qu’il y a en effet encore du travail car il reste des résidus de daddy issues. Faire confiance à un homme ça va être un processus lent. Mais j’ai commencé par accepter la situation telle qu’elle était. Depuis ce fameux exercice pratique je suis assez sollicitée par la gent masculine. Et depuis cette semaine j’ai accepté de m’ouvrir à ça. C’est-à-dire à ne pas juger la situation. Chatter, parler (hier au restaurant le patron est carrément venu taper la discute avec ma cousine et moi. Au moment du départ, j’ai eu un doggy-bag avec un cadeau dedans !!! Yeah me !)

 

 

Alors ?

J’ai conçu un autre truc quantique pour recalibrer la portée de cette connexion. Vidéo ci-dessous. ET je me donne le droit de faire cette expérience sainement et joyeusement. Je me branche plutôt sur l’ouverture et le recevoir. Et c’est fab ! Je n’en dis pas plus mais ça porte ses fruits !

light hearted drap - Copie.jpg

 

Et vous? Comment gérez-vous ce type de situation?

Je vous souhaite le meilleur.

1L:.

 

 


2 réflexions sur “Daddy issues…Quand l’amour est un parcours du combattant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s