Entrepreneuses. Trouver les bons groupes sur Facebook.

282_1Suite à une intervention chirurgicale, je me suis retrouvée alitée pour une très longue période, il n’était pas question pour moi de perdre mon temps. Bien que j’apprécie énormément de pouvoir profiter de Netflix sans vergogne, mon cerveau ne cessait de crépiter. il me fallait créer travailler, faire. Depuis cet été j’ai commencé à mettre en place un site et une boutique pour vendre mes créations. Je savais que cette interruption ne me permettrai pas de traiter les ventes éventuelles. La poste est à deux kilomètres de chez moi, et pas question de prendre le bus. Le supa seum.349_1Ben non! Je me suis dis qu’en tant qu’artiste, mes capacités en matière de marketing étaient plutôt fantaisistes. Je laissais ce soin à l’univers dont la bienveillance extrême permettrait la manifestation d’acheteurs*ses en amour avec mes toiles et prêts*es à ouvrir leurs porte-feuilles bien garnis. Ouais! Oh il y a bien eu Marie F… mon amie de longue date qui a semé la première graine de prospérité en achetant un bien belle bague. Une très belle manière de montrer son soutien et sa foi en mon talent. J’en reste très touchée à vie. Mais voilà, les amis ne sont pas un vivier de consommateurs*trices et il fallait pourtant que je vende. Les toiles attendaient comme des pauvres gamins*ines dans un orphelinat. Il était temps de passer à la vitesse supérieure.

Alors j’ai commencé à chercher un groupe de soutien et d’aide aux femmes entrepreneuses.

Mon premier critère était de trouver un groupe aux valeurs positives et dynamiques. Je ne voulais pas d’un retour à l’école merci bien ni de fantaisies, du genre  » devenir millionnaire en six semaines ». Mon deuxième critère était de trouver un groupe intelligent, je voulais apprendre et de façon efficace, ne pas être noyée sous des tonnes d’infos et de docs. Et mon troisième critère était l’interaction. Je voulais un groupe qui tienne ses promesses, assez des bavards qui ne produisent rien et se bercent à l’écho de leurs propre voix.

Je voulais un groupe qui fasse bosser mes neurones et m’aide à trouver le moyen de faire de mon projet une véritable marque. Et je voulais me sentir libre de le dire sans me sentir critiquée.

Premiers pas317_1J’ai trouvé un groupe qui me semblait correspondre à ma demande. Entraide, humour, dynamisme et spiritualité. J’en fais toujours partie. Dans ce groupe, on échange des trucs des conseils, on console celles qui ont bobo au coeur et qui sentent leur enthousiasme faillir. Les entrepreneuses qui déchirent est un groupe très intéressant pour celles qui ont monté une micro entreprise et cherchent des conseils, pour le marketing, la gestion et tout ce qui est administratif. Les conseils sont toujours bienveillants et sans jugement.

Deuxième groupe.252_1Mais il me fallait autre chose, alors j’ai joint un autre groupe créé par une femme qui avait travaillé sur la promotion de marques toute sa vie. Elle avait un programme avec des tâches précises. la première oser se montrer. Oser se montrer telle qu’on est sans chichi. Ce fut ma première vidéo youtube. C’est dire combien ce fut efficace. Il fallait oser dire ce qu’on n’avait jamais oser dire depuis l’enfance.  Les exercices étaient intéressants et ont eu un impact puissant sur la façon dont je me présente. J’ai pu comprendre que l’important dans une marque c’est l’authenticité, c’est moi sur toile que les gens achètent, se cacher ne sert à rien.

Mais, la fondatrice devait certainement être très prise, elle n’intervenait jamais directement. Nous avions des vidéos hebdomadaires tournées certainement depuis quelques années et donc, pas en lien avec l’énergie actuelle et tout ce qu’il se passe dans le monde. De plus je me sentais lâchée dans la nature sans tuteur.

Le pompon fut la tâche de se fixer un objectif de vente mensuel. Quand j’ai remarqué que toutes se fixaient le smic ou 500 euros de plus pour objectif, j’ai su que j’étais à la mauvaise place. Ce groupe n’était pas pour moi. Avec infiniment de respect pour toutes ces merveilleuses dames, je voulais largement davantage. Devenir un lierre rampant ne fait pas partie de mes plans. Si lierre je dois être, je souhaite m’élever sur la façade de la plus belle des demeures.

Troisième groupe.344_1Je tombe sur un groupe qui parle de visibilité, dès la première tâche je fuis. Les démonstrations en dix points calibrées et uniformisées pour des créatrices ne font absolument pas sens. Les créatrices sont des être très sensibles, pas possible de les calibrer et de les mettre dans une boîte, un programme en 12 points, il faut plus de flexibilité et surtout de maintenance. Les années 80 appellent elles réclament leurs manuels « La réussite en 7 semaines ». Super moisi comme système! On the road again…

Et The Group!!348HEt là, et c’est drôle parce que je ne sais même comment je suis arrivée là, je tombe sur un post. Une femme qui parle des magnifiques femmes bizarres « wonderful weird women ». Et je me sens appelée. Oui je sais LOL. Le cours est gratuit pour commencer. Ce qui est cool! Apprendre à savoir qui on est pour savoir comment se vendre. A coup de vidéos oui mais aussi d’échanges. L’interaction est permanente. Tout le monde est invité à donner son avis, à partager ses doutes, ses colères ou ses victoires. Nous fonctionnons par paires ce qui nous encourage à travailler en profondeur, les échanges continuent hors internet. Le groupe est fermé ce qui nous permet de bénéficier de la privauté. Ce qui ce passe dans le groupe reste dans le groupe.

Le programme se déroule magnifiquement bien. J’aime ce groupe, j’aime ces femmes. Dans les autres groupes, les échanges n’ont jamais atteint cette profondeur. Ici nous parlons d’âme à âme sans déguisement. Ma première vidéo dans ce groupe je l’ai faite à l’hôpital, avec ma perf, mon souffle court et un large sourire. Je ne voulais pas manquer ça. Le programme touchait à sa fin et j’avais réseauté sans m’en rendre-compte. Incroyable! J’avais Un super carnet d’adresse international et une super pêche!

C’est trop cool! J’achète!247_1J’en veux davantage. je sens qu’on me secoue dans les fondements avec cette méthode et que c’est ce dont j’ai besoin. Alors je rejoins le groupe payant. Une cinquantaine d’entrepreneuses  décidées à créer leur marque. Il faut déblayer les peurs, les limitations, les idées fausses. On rit, on pleure. On avance. On se dépouille des vieilles guenilles qui nous empêchent d’avancer et de briller. On abaisse les masques et les armures. Oui ça saigne et ça guérit aussi. C’est puissant, révélateur et protégé (le groupe est fermé aussi).  Je me suis faites de nouvelles amies, dont certaines je le sais vont rester dans ma vie après l’aventure. Nous habitons au quatre coins de ce monde. La fondatrice vit en Californie, mon binôme en Hollande qui devient une amie chère, et j’ai une super nouvelle popine en Italie. Nous échangeons via vidéo-conférences en direct. Je kiffe.

Des résultats probants.felisgeme heartLes ailes me poussent et je sens le changement. Malgré le fait d’être quasi enfermée chez moi, je peins, je travaille d’arrache pieds sur chaque tâche. J’encourage les autres et je reçois leurs encouragements. J’ose parler (par écrit) de ce que j’ai tu. Nous le faisons toutes. Il y a des artistes au talent remarquable, des coaches de vie, des marionnettistes, des actrices, des écrivaines, des médiums… Des femmes magnifiques et bizarres. J’ai trouvé mon groupe. Esther la fondatrice, intervient auprès de chacune d’entre nous, selon les échanges, elle lance une cession de questions en direct, réactivité au poil. On sent qu’elle nous consacre son temps et son énergie, elle veut nous voir réussir. Énorme!

Voilà un groupe de femmes qui ne se soutiennent et s’encouragent mutuellement. Je ne dis pas que toutes sont ouvertes et merveilleuses , qu’il n’y a pas de jalousie et d’envie, mais de ça aussi Esther traite. Et c’est la force de ce programme. Comme pour kintsugi, l’art de réparer la céramique avec de l’or, ce qui nous blesse, nous enrage, nous bouleverse fait de nous des êtres plus solides et plus précieux encore.

La suite?felisgemeartJe continue le programme, j’en suis qu’à la moitié. J’en vois les résultats chez les autres et chez moi. Je me donne de plus en plus la liberté de m’exposer sans peur des critiques, des envieux ou des jaloux. En toute bienveillance je dis mes vérités sans crainte de m’aliéner mes interlocuteurs, les personnes de valeur savent où placer leur ego. J’apprends à faire le ménage dans mes relations.  Dehors les fausses amitiés qui prennent la poussière sur une étagère au fond de mon grenier mental! Ouste, les vampires qui prennent et ne donnent jamais, happés par le reflet de leur propre ego.

J’ai appris à définir mes priorités. Je décide d’être claire avec mon entourage et mes amis*ies. Mais surtout claire avec moi-même. Honnête avec moi-même. Plus de masque, plus de retenue. Love me or leave me. La puissance de mon inspiration et la joie d’être une artiste augmentent chaque jour. Et surtout le bonheur de lier création et business et de constater que c’est un couple qui a de l’avenir.

Ma santé s’améliore et quand je serai sur pied, j’aurai beaucoup à faire! J’en trépigne d’impatience!

En conclusion?444_1 il y a beaucoup de groupes d’aide aux entrepreneuses sur Facebook. Il est important de trouver celui ou ceux qui vous inspirent. Butinez, picorez, allez-y. Vous saurez très vite si un groupe vous convient, si vous vous y sentez à l’aise. En général c’est un groupe dans lequel on a envie de s’investir et de participer. Où on sent un soutien authentique et une énergie positive et dynamisante. Le groupe doit vous inspirer, vous pousser hors de notre train-train. Vous donner des ailes. Regardez les résultats. Votre objectif est-il atteint? Ne gaspillez pas votre énergie dans un groupe qui se nourrit de vous et ne vous apporte rien en retour. L’énergie est faite pour circuler. Vous investissez votre vie dans votre projet, trouvez un groupe dans lequel l’administrateur*trice investit dans vous en retour.

1L.:

 

 


12 réflexions sur “Entrepreneuses. Trouver les bons groupes sur Facebook.

  1. Les groupes d’aides c’est vrai que c’est top… le truc c’est en effet, il faut être dans un groupe dans lequel tu peux participer, communiquer et aussi partager tes articles et découvrir les articles et blog des autres « blogger »
    J’ai eu une expérience où on m’a toujours refusé mes posts de mes partages d’articles alors que les autres il n’y avait pas de pb par conséquent j’ai quitté ce fameux groupes qui a mon sens ne respecte pas la charte de leur groupe en tant qu’administrateur !
    Ton article est au top ma sista 😘

    Aimé par 1 personne

      1. Je participais parfois lors de publication en commentant ou likan des posts que je trouvais bien et intéressants. J’ai vu des publications de partage d’articles etc.. donc je me suis dis aller je vais aussi publier ! Je publie une 1ère fois, je vois que la publication est en attente d’approbation alors je me dis ok ça marche. Puis le lendemain rien, sur lendemain idem rien… tjrs en attente ! Entre temps je vois des publications de posts d’articles de diverses personnes du groupes. Je me suis dis… bizarre ! Bon j’ai attendu. Je publie un article suivant, je me dis aller on tente et j’ai vu que mon précédent post n’était plus en attente d’approbation et tjrs pas publié dans le groupe bon… je publie le nouveau et de nouveau en attente ! J’attends… 2-3 jours après tjrs rien et mon post n’était lui aussi plus en attente d’approbation et idem d’autres entre temps avaient posté les leurs ! Là je me suis dis, c’est bon foutage de gueule c’est pas à la tête du client qu’on accepte les posts des unes et des autres par conséquent j’ai préféré quitter le groupe car je trouve cette attitude pas correct du tout ! Les administratrices du groupe ne respecte en aucun cas leur charte bref… entre temps j’ai découvert un autre groupe qui est bien 😉

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s