Se jeter à l’eau sans se mouiller.

IMG_20170629_163925_426

Depuis deux jours je fais trembler ma petite toile avec une info que je fais circuler dans mon cercle Facebook. J’ai ouvert ma boutique de création en ligne et je vends mes toiles et autres artefacts puissants issu de mon imagination fertile. https://www.etsy.com/fr/shop/Felisgeme?ref=search_shop_redirect

Ce qui est amusant c’est que j’y pensais depuis un moment. j’ai beaucoup de toiles et si certaines ont le privilège et l’avantage d’orner les murs de ma demeure, la plus part restent posées dans un coin prenant la poussière avec patience. Or ce qui caractérise ces toiles surtout la dernière fournée c’est qu’elles sont produites sous influence. Attention, je ne parle pas de cigarettes qui font rigoler ou de poudre qui font parler trop fort, je parle de quelque chose de plus subtil. Avant pour ne pas effrayer le chaland, je parais d’inspiration, mais c’est plus que ça. lorsque je peins, je ne contrôle rien. l’idée que j’ai en tête s’évanouit et à ma grande surprise (agréable à chaque fois), le produit final n’a rien à voir avec ce que je souhaitais peindre. mais en général, (toujours) il est bien meilleur. Donc on peut donner à ce phénomène le nom qu’on veut, pour moi c’est de l’art chamanique, car l’énergie que dégage chacune de ces toiles est phénoménale.

J’utilise de l’acrylique mais aussi du ciment, des feuilles d’or ou d’argent et de la peinture à l’huile. Ce qui fait que tout ça met un siècle, voire une ère à sécher. Alors comme l’Esprit soufflait encore alors que la peinture faisait une pause, j’ai commencé à fabriquer des bagues. Usant des mêmes techniques que celles qui me permettent de produire mes toiles, j’ai fait des bagues cabochons toutes mimi. J’avoue aimer infiniment mes bagues. Elles sont en majorité massives c’est vrai,  mais légères à porter.  Moi aimer grosses bagues! Mais il y a aussi des modèles plus petits , pour les âmes discrètes.

Alors pourquoi avoir attendu? Parce que je suis tombée dans le piège de mon ego. J’avais peur de n’intéresser personne. Surtout mes amis. Vous connaissez le scénario ; Succession d’aimage vves et colorées de moments merveilleux de partage et d’échange sur musique joyeuse et rythmée : On a des amis, on aime rire ensemble, boire ensemble, papoter ensemble tout quoi…Et lorsqu’on lance une entreprise et qu’on cherche des encouragements, c’est comme quand quelqu’un pète dans un ascenceur, tout le monde sort le plus vite possible. Fondu au noir. The End.

Mais quelle image me suis-je donc faite de mes amis? Penser qu’ils n’aient pas envie de me soutenir dans mes projets. Et même pire???

Encore la victime qui pointe son nez! Mais mettons ceci sur la table, ok, ils ne me soutiennent pas, ne likent pas, ne passent pas, ne regardent et ne lisent même pas mes posts. Mettons ça sur la table. Wow lourd! Et alors? Ils en ont le droit! Si je ne compte que sur eux pour me lancer, je peux tout de suite aller moisir dans mon cagibi (que je ferai bien de ranger par ailleur!). Les amis sont ce-qu’ils sont. Ce ne sont pas de commis voyageurs. C’est moi qui les ai choisi. Si je ne suis pas contente, c’est à moi de faire mes choix. Ils font les leurs et je respecte ça. J’avais peur de leur envoyer des invits à liker ma page ou mes vidéos. Puer du rejt, de leur forcer la main, de les ennuyer. Peur d’être critiquée aussi. (surtout derrière mon dos!!!).

Et un jour, j’ai dit « Stop ». Si ça les emmerde, ça aussi c’est leur problème. Je les accepte tels qu’ils sont, qu’ils m’acceptent telle que je suis. Ceux qui disent : « Mais elle est actrice, peintre , écrivain … Elle va dans tous les sens la Féli ! C’est quoi ce binz??? « Ceux-la ne paient pas mon loyer, ne remplissent pas mon frigo et ne me tiennent pas la mains lorsque je suis malade et c’est très bien comme ça. Donc merci pour les réflexions mais non merci. Et si elles se font dans mon dos, s’il vous plait allez-vous acheter une vie! Vous serez tellement occupés à la vivre que vous n’aurez plus le temps de dire du mal de quiconque!

Je ne tiens dans aucune boîte, je suis une polyartiste. La plus part des artistes le sont. Lâchez moi la grapounette, merci bien!

Alors je l’ai fait! Et ça ne coûte rien! Un click, et vogue ma belle embarcation!

Et vous savez quoi? J’ai des amis formidables! la plus part m’ont soutenue, ont liké, passé, commenté. Les autres,  restent mes amis parce que ce sont des gens que j’aime et que j’apprécie. Nous avons tous notre façon de fonctionner… Et puis, je compte bien agrandir mon cercle de connaissance.

Alors voilà mes vidéos de promotions. je suis très fiére de mes bébés. C’est un beau commencement.

Je me suis jetée à l’eau, et je ne suis même pas mouillée!

 

20170810_222850

http://felisgeme.webnode.fr/

 


4 réflexions sur “Se jeter à l’eau sans se mouiller.

  1. Bravo ma belle! Tous mes encouragements! Tu as du talent et je te souhaite d’aller le plus loin possible dans l’accomplissement de tes ambitions. Le plus dur c’est de commencer… Toi tu l’as déjà fait alors GO! 😉

    Aimé par 1 personne

  2. Coucou, tu as parfaitement d’oser et tes amis ne sont pas obligés d’apprécier tout ce que tu fais mais ils peuvent te soutenir. Les seules choses que l’on regrette sont celles que l’on a pas osé.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s