La merveilleuse suite du reste de ma vie…

 

2017-07-11-13-16-08-315.jpg

Aloha ! Je souhaite durant cette semaine faire un petit compte-rendu des premiers jours du reste de ma superbe vie. D’abord j’ai coupé mes cheveux! Pointes et tout! Nouveau look pour cette suite de nouvelle vie!  J’ai pris un tournant radical, une décision audacieuse et jusqu’ici tout va bien.  Mais avant ça, un Petit récap…

Suite à mon voyage à Bali, beaucoup de choses ont basculé dans ma vie. Notamment la notion que je pouvais avoir de ma propre valeur et surtout l’attention que je portais à l’être humain que je suis. J’ai passé une partie de ma vie à encourager les gens à vivre leurs rêves et avec succès pour la plus part, et voilà que je me trouvais pigée dans un boulot alimentaire nécessaire certes, vu ce que je traversais, mais qui m’éloignait de la vision juste de ma vie. Qu’est-ce que la vison juste ? C’est ce qui vous correspond. C’est cette projection que vous avez de votre vie et qui est une quasi-certitude. C’est votre empreinte perso et unique. C’est aussi un des éléments les plus difficiles à conserver dans la vie quotidienne avec tous les paradigmes qui nous sont jetés à la figure et surtout vis-à-vis de notre entourage.

non.gif

C’est à Bali que j’ai pu faire cesser ces bruits parasites et me consacrer à l’écoute de ma vie. Savoir et définir ce que je voulais ; je ne vais pas revenir dessus j’en ai déjà parlé. (wow il y en a qui suivent !) C’est la suite qui m’intéresse.

De retour de Bali, j’ai pris la décision de démissionner de ce CDI que j’avais. Un travail qui devenait de plus en plus contraignant et surtout qui commençait à me rendre malade. Il fallait perpétuellement mentir aux gens et se faire insulter sans avoir le droit de réagir. (Hôtesse standardiste au siège d’une banque internationale). Tout ça sous recouvert du mépris de nos employeurs, et des employés.  J’ai dit stop.

giphy (1).gif

 

Comment ?

-1- On se pose la question : Qu’est-ce qui ne va pas ? Sans chercher les causes à l’extérieur. C’est une conversation entre soi et soi. Qu’est-ce qui ne me convient pas ?  Puis, est-ce que je veux continuer avec ça ?

-2 -Pour moi la réponse fut NON Et les maux de mon corps ont empirés parce que je ne faisais toujours rien de tangible. Les conditions au travail devenaient de plus en plus tendues. Nous prenions le parti d’en rire avec les collègues. Sinon, mon cerveau aurait implosé. Je m’étais fixé une date, mais tout me faisait comprendre que je devais démissionner HIER! J’ai fini par poser ma démission et j’ai commencé à sentir que ma vie respirait à nouveau. En toute honnêteté, je me sentais comme en équilibre au bord d’un gouffre, mais quelque chose me disait que je pourrais voler.

-3-Alors vint le déluge de question des AUTRES : « mais comment vas-tu faire ? Est-ce que tu vas avoir un travail là-bas ? Avec la crise!… Je n’aurai jamais le courage !… » Toutes ces peurs enfouies en eux qui sont autant d’échos des miennes. Ces émotions induites par l’ego. Par mon ego. Elles  pouvaient m’atteindre que parce que j’étais respective. Sur la brèche. Pas encore trop sûre quoi. Un rien exaspérée. Intéressant.

yep

-4-Comment faire avec cet écho ? S’en débarrasser ne sert à rien. L’ego, est cette entité qui utilise la peur, la terreur et la colère comme ficelles de manipulation. C’est une émotion primale qu’il faut apprivoiser. J’ai pensé qu’être sincère était un bon début.  Alors j’ai simplement dit : « Oui j’ai un peu peur, mais je me sens mieux. Je verrai bien. J’ai confiance en ma vie. » C’est mieux que d’avoir un futur tout tracé à faire ce que je déteste cinq jours par semaine. Vous vous rendez-compte ? Passer la majorité de votre vie à exercer une fonction qui ne vous plait pas, Qui vous avilie ? Qui nie votre valeur, ce que vous êtes réellement venu faire ici ?…  Et souvent pour une somme qui vous permet à peine de tenir pour le mois ?

C’est presque de l’esclavage non ? Et vous ? Et  Votre Vie ?…   Et MOI ?

 J’ai dit STOP !

enough.gif

Alors j’ai calmé mon ego en lui disant que je ne me laissais pas couler, mais qu’au contraire je me donnais le moyen de vivre, réellement. pas de quoi flipper homie!

 

J’ai appris à questionner ma vie, et à écouter les réponses.

Les questions que j’ai trouvé les plus efficaces  : Qu’est-ce qu’il y a de meilleur que ça ? Comment est-ce que ça peut être meilleur que ça ? Qu’est-ce que je peux changer dans ma vie pour me sentir pleinement heureuse ? Pour manifester mon souhait? Les fameuses questions d’Access(*). Elles peuvent nous venir naturellement aussi biensûr!

Une fois les questions posées, pas la peine de s’asseoir en tailleur et d’attendre qu’une douce voix me parle. Je médite pour le plaisir et parce que ça me convient. C’est mon truc à moi. Nous avons chacun le nôtre. J’ai une copine c’est jardinner. Car la connexion est toujours là H24, sinon nous ne serions tout bonnement pas en vie. Mais j’ai appris qu’attendre les réponses est contre-productif. Juste après avoir été en mode émission, je passe en mode réception. Tranquille chill. Woosa! Comme avec un talkie-walkie. Puis, je continue à agir, à vivre, à faire confiance en ma vie et les réponses viennent d’elles-mêmes. Vous vous souvenez ? Le lait ne monte pas quand on le regarde.

ALORS…

woosa.gif

 

YEAH!!!!

Je peins plus que jamais. L’inspiration pleut sur moi comme une averse vivifiante. Je fais des rencontres superbes et je kiffe quoi!

 

Mon petit bonussssss?

Commençons par, si vous avez le temps, écouter cet homme Franck Lopvet. J’ai trouvé son discours très intéressant peut-être vous aidera-t-il aussi au passage. Je ne dis pas qu’il faut se précipiter sur ses livres ou ses stages. Je ne l’ai pas fait. Mais j’ai pris le temps d’écouter ce qu’il avait à dire et j’y ai trouvé des pépites. Alors je fais passer.

 «  L’acceptation de soi », Franck Lopvet

 

Je vous souhaite le meilleur.

chill.gif

1L.

 

(*)access

Les questions extrait de vivre en conscience

http://vivreenconscience.fr/outils-access-consciousness/

– Vivre dans la question :

Une des clés d’Access est d’apprendre à poser des questions à l’Univers sans chercher mentalement de réponse.
Cela permet de commencer à faire bouger l’énergie dans des situations que l’on pensait figées.
– Comment est-ce que ça devient encore mieux que cela ?
– Quelles sont les infinies possibilités pour que… (complétez avec ce dont vous avez besoin) ?
– Quelle énergie, quel espace et quelle conscience puis-je être qui changerait ma vie en totalité ?
– Quelle contribution puis-je être à la conscience, à ma vie et à chaque personne que je rencontre ?
– Quelle énergie, quel espace et quelle conscience puis-je être qui rendrait ma vie plus amusante qu’elle ne l’a jamais été auparavant ?


5 réflexions sur “La merveilleuse suite du reste de ma vie…

  1. Coucou,
    Oh voilà un article intéressant et les questions en fin d’article sont top mais il n’est pas si facile que ça d’y répondre je trouve^^
    Gros bisous à toi 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s