Compétition out.

254_1

 

Je n’ai jamais cru en la compétition.  Je sais que pour la plus part d’entre nous c’est une réalité vivace. Mais depuis que je suis petite c’est un concept qui m’échappe. Je me souviens que ma mère voulait que je sois la première de ma classe. C’est un truc d’immigrés et surtout de black. Nous avons grandi en buvant le lait de « tu dois faire dix fois plus qu’un nassara (blanc) si tu veux réussir. Tu dois être la première partout. Tu nous représenter. » Et je ne vais pas revenir dessus mais tout ça a pris racine dans notre histoire.  Je lui ai fait honneur aussi longtemps que j’ai pu, ou que j’ai voulu. Arrivée en terminale, j’ai décidé de lever le pied. J’avais compris que je pouvais avoir mon bac sans me déchirer les yeux en bossant jusqu’à l’aube. Ce n’était pas de la paresse, mais davantage qu’une décennie passée à me comparer aux autres avait fini par user mes amortisseurs. J’avais besoin de marquer une pause et pas qu’un peu.

Lorsque je suis entrée dans le monde du cinéma et de la télé, les choses se sont compliquées. Et pourtant, je ne croyais toujours pas à la complétion. Faire de son mieux, pousser ses limites oui. Écraser les autres, Pourquoi faire?  J’ai eu le bonheur de faire équipe avec une jeune-femme qui partageait mon opinion. Une fois sorties du cours Simon, nous avons mis au point un petit système : Quand l’une entendait parler d’un casting, elle rencardait l’autre et si la rencardée décrochait le rôle, elle filait dix pour cent de son cachet à l’autre. Pendant quelques années nous avons fonctionné ainsi. Ce qui m’a permis de faire mes heures . Merci beaucoup Claudine! Tu as été  une superbe copine! Puis elle s’est mariée et en a eu marre du cinéma.

Les castings voyez-vous, c’est comme les miss mais on n’est pas toutes belles et taillées comme des top-modèles. On dirait plutôt le marché aux esclaves sauf qu’on prie pour être achetées. C’est très difficile du point de vue de l’ego. On est soit trop, soit pas assez, ça ou pas ça, ou … « Nan! » Oui, quelques fois, le chargé de casting vous regarde, puis regarde l’assistant*te de casting avec un air d’ennui mal dissimulé et dit « Nan! » Et c’est tout. Il y a les directeurs de casting qui poussent des soupirs dès que vous passez le seuil de la porte et laissent leurs assistants se faire les crocs sur vous. Il y a ceux qui vous lancent des regards concupiscents et qui font leur marché. Il y a les mini Scorcese qui ont une idée précise de votre rôle, idée que le/la réalisateur*trice ne leur a pas demandée d’avoir. Heureusement il y a aussi les superbes magnifiques humainement remarquables casting directors! Et au milieu, il y a nous. Gladiatrices conscientes qu’au bout du compte, il n’en restera qu’une.

140_1

 

 

J’ai arpenté ces chemins sans jamais chercher à me hisser sur les corps épars de mes copines comédiennes. Nous avons formé une sorte de famille éparpillée et nous avons plaisir à nous croiser lors des castings. Il y a bien-sûr il y a des exceptions, mais je ne vais pas name-dropper. Disons que la créature est persuadée d’être une diva et jure mais secrètement de prendre la place de la remarquable Aïssa Maïga. Dans tes rêves ma pépette! Mais en général la bienveillance domine. Ce n’est pas si simple de trouver sa place en tant qu’actrices*teurs mahogany dans l’espace visuel contemporain, alors on ne va en plus se cracher dessus!

La compétition une fois de plus c’est avec soi-même. Nous avons chacun*ne une place unique que  seuls*les nous pouvons occuper. Même si parfois le monde du travail nous dresse les uns*es contre les autres, il est sain de se souvenir de ça. Trouver ce qui nous fait vibrer et diriger son énergie dessus. La plaisir est le moteur essentiel, la générosité suit. Dans le sens où, en vous consacrant à ce que vous aimez, vous offrez au monde le meilleur de vous-même. C’est cet enthousiasme qui ouvre les portes.

d3f4556aaa93e50ca559a765c050d8f3.gif

 

 

Je ne dis pas que les compétiteurs ont tort. Chacun trouve la voie qui lui convient le mieux. Je veux simplement dire à celles*eux que cet aspect de la vie stresse, que la compétition est juste un état d’esprit et non une fatalité. Utilisée de la meilleur façon, elle fait des miracles. On choisit de s’y soumettre ou pas. Tout mon cheminement se tourne vers la recherche du bonheur. En fait « recherche » est un mot maladroit. Je ne recherche pas le bonheur, je fais en sorte de le vivre. Plus je cultive cette vibration, plus elle attire des circonstances qui lui correspondent.*

*Physique quantique pour les nuls. En activant le mode « recherche », je suis sur le mode recherche et non trouve.

 

Selon mon opinion être en compétition avec soi-même, intensément, passionnément, pour devenir une version plus lumineuse, plus aboutie de soi-même, est le plus beau cadeau que nous puissions nous offrir à nous-mêmes et à la planète.

 

image.gif

 

Comment ?

Je vous propose de prendre le temps de regarder, voire d’écouter cette conférence de Wayne Dyer. C’est un outil fantastique pour réveiller sa vie.

 

ENJOY!

1L.

 


2 réflexions sur “Compétition out.

  1. J ai à peu près la même opinion que toi. Mon propre challenge c’est moi.
    J adore quand tu dis que vous suppliez d’être acheté tel des esclaves c’est bien tourné mais la phrase qui me touche le plus c est celle la :  Je ne recherche pas le bonheur, je fais en sorte de le vivre. Plus je cultive cette vibration, plus elle attire des circonstances qui lui correspondent.* c’est tout à fait prenons plus le temps de vivre et moins a nous plaindre ou courir après des choses dont nous n’avons pas besoin
    Super article en tout cas
    Biz Triss 😘

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s